Mariage à Carnoët #RDVAncestral

le

Direction Carnoët, de nouveau pour le voyage temporel de ce jour. Je ne vous présente plus les protagonistes puisqu’il s’agit encore de Grégoire Boubennec et de sa femme Augustine Daniel.

J’arrive de nouveau sur la rue principale de Carnoët où j’ai abandonné Grégoire à ses occupations lors de mon précédent passage en 1925. Je ne sais pas si les affaires se portent bien, mais lorsque je les aperçois à la sortie de l’église, je trouve Grégoire fringuant dans son beau costume. Ils viennent tout juste d’assister à la messe d’un mariage. Nous sommes en septembre 1926 (date estimée par rapport à l’âge probable des enfants). Joseph, mon grand-père, marche à côté d’Augustine, du haut de ces 3 ans il gambade fièrement avec les grandes personnes, comme il dit. Raymond, son petit frère, est, quant à lui, dans les bras de sa mère. Ils se rendent près de la maison familiale des mariés pour prendre la photo de groupe et débuter le banquet.

À l’avant du cortège, les binious et les bombardes donnent le pas, suivi de la mariée et son père, la famille, l’arbre de noces [1], les amis et finalement, pour clôturer le cortège, nous retrouvons le marié au bras de sa mère.

Assis pour les uns, debout pour d’autres voire même débout sur des bancs positionnés le long de la façade du corps de ferme, les convives s’entassent pour être dans le cadre de la photo. En tout cas, je dois dire que c’est une autre époque. Les gens ne feignent même pas. Les cigarettes sont à la bouche et allumées sur la photo ! On ne ferait pas ça de nos jours…

La photo est prise. Il n’y aura pas de seconde ou bien de photos en rafales. Le coût est bien trop élevé. Nous faisons 3 ou 400 photos assez facilement de nos jours, mais ce jour-là seules 4 photos ont été faites. Les mariés seuls, la famille proche, le groupe et enfin une dernière sera faite lors du banquet.

mariage-breton-traditionnel
Mariage Breton à Scrignac http://www.culture-bretagne.net

Bien qu’il s’agisse d’un mariage breton en bonne et dû forme, il n’y a pas beaucoup de monde. La tradition se perd peu à peu depuis le début du siècle. Donc plus besoin de creuser des tranchées pour que tout le monde puisse manger assis. Ce soir, tout le monde pourra se targuer d’avoir pu manger à une table.

Le repas est fait à partir de mets apportés par les uns et les autres. Tout le monde participe à sa manière. Certains ont fourni le pain, d’autres des poulets.

En tout cas tout le monde s’amuse. Alors que le banquet se termine et que les danses bretonnes prennent le relais, je vois une drôle de chose. Certains jeunes gens et des plus vieux d’ailleurs, se dirigent vers l’arbre de noces pour y décrocher des petits sachets blancs. Qu’est-ce donc ?  En m’approchant je m’aperçois que ces petits sacs sont remplis de tabacs. Les mariés ont prévu un surplus pour ceux qui n’en n’auraient pas prévus assez pour toute la soirée.

L’heure se fait tardive et Augustine rentre avec les enfants tandis que Grégoire reste festoyer avec ses amis. Je reviens doucement au XXIème siècle avec des airs bretons plein la tête. Je ne sais toujours pas qui s’est marié ce jour-là. Et Raymond ne reconnaît personne sur la photo. Il était pourtant là, dans les bras de sa mère. Son frère devant lui et Grégoire debout derrière arborant sa belle moustache.

Mariage_1927-1928
Collection personnelle Mariage à Carnoët

[1]  L’arbre de noce est un arbre (laurier, houx…) qui est décoré pour l’occasion. Il est porté jusqu’à l’église par le cortège puis jusqu’au lieu du banquet. Il peut être décoré avec des petits sachets blancs rempli de tabac pour les invités.

Sources
Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Guillaume dit :

    Belle participation au #RDVAncestral, Yann. Ton billet rappelle à quel point les photos familiales sont précieuses, à une époque où en effet elles sont prises en rafales et par dizaine et à n’importe quelle occasion. Tous ces visages méritaient forcément un regard d’un descendant ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Yann L. dit :

      Merci ! Tant de visages et potentiellement tant de cousins …

      J'aime

  2. Briqueloup dit :

    Bravo pour cette description de la noce.
    Alors, Yann toi aussi, tu as dû abuser de ce que l’on a mis dans ton verre. Ne reconnais-tu pas d’autres cousins sur la photo ?

    Aimé par 1 personne

    1. Yann L. dit :

      Hélas non … et même Raymond ne reconnait personne ! Il est pourtant sur la photo. Encore bébé certes mais présent 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s