Publié dans ChallengeAZ, Divers, Généalogie

H comme Happy National Day

Je m’installe aujourd’hui dans le fauteuil et je demande aux ingénieurs d’ITC de m’envoyer le 14 Juillet 1918 auprès de Grégoire. La machine ronronne un peu plus fort que d’habitude. En même temps cela est normal, elle doit déterminer l’emplacement où m’envoyer car je ne sais pas où se trouvait Grégoire à cette époque. Il a quitté l’hôpital le 25 Juin mais je ne sais pas pour où. Son livret militaire n’indique rien et sa fiche matricule a disparu. La seule information que je n’ai pas encore décryptée c’est le mode de sortie. Je ne sais pas si cela m’apportera des pistes mais pour le moment c’est encore un mystère.

2017-06-18_18h00_44
Extrait Formulaire 46C Grégoire BOUBENNEC SAMHA

Je me retrouve près de Grégoire dans un grand parc. Il y a de nombreux militaires partout et a priori un Colonel s’apprête à faire une revue des personnels. Grégoire est encore convalescent. Cela se voit, les mouvements du buste sont lents et lui demande un effort très important.

main_poste_grande_guerre
© Collection Laurent Albaret | « L’heure du vaguemestre », carte postale de 1914.

– BOUBENNEC ! BOUBENNEC, une lettre pour BOUBENNEC.

– Oui c’est moi Caporal !

– Tenez une carte de vos camarades. Ils pensent bien à vous !

– Merci Caporal.

Le jeune Caporal repart pour continuer la distribution des courriers reçus.

– DURAND, une lettre, DURAND

Je m’approche de Grégoire. Il est heureux. Un large sourire efface la fatigue et la souffrance de son visage. Qu’y a-t-il donc sur cette carte ? Je me place derrière Grégoire et je scrute la carte par dessus son épaule. Oh ! Il s’agit d’une carte de ces camarades du 115ème. La seconde section lui envoie un petit mot avec le menu prévu pour ce 14 Juilllet.

1918-07-14_Lettre_BOUBENNEC_Grégoire_Verso
Collection Personnelle

Je comprends mieux pourquoi le sourire est si grand et qu’il est d’un coup apaisé. La douleur doit toujours être là mais ces quelques lignes doivent lui mettre énormément de baume au cœur. Je l’abandonne à ce moment. Il rejoint ces compagnons pour le rassemblement avant la revue des troupes par le Colonel.

Et puis qui sait, je saurais peut être un jour où je suis allé !

Publié dans Divers, Généalogie

Objectif G10 !

Voilà une bonne idée venant de Jimbo avec son Objectif G10 ! Je trouve l’idée d’autant plus intéressante que pour ma part j’avais décidé de me limiter à 10 générations. Du coup, j’ai voulu voir ce que ça donné de mon côté ! Et bien ce n’est pas … terrible !

Statistique d'ascendance ~ Hérédis 2015
Dénombrement d’ascendants ~ Hérédis 2015

Autant dire qu’il y a encore du travail. Maintenant je vais m’attarder sur ma branche puisque c’est celle sur laquelle je travaille le plus. Ma femme voulait s’occuper de la sienne pendant son congés maternité, mais le temps étant ce qu’il est avec un enfant de 3 ans, elle n’a pas avancé.

Ma branche

Je ne prendrais donc mes recherches que jusqu’à la 9ème génération puisque j’ai retiré mes fils afin de n’avoir que ma branche.

Dénombrement d'ascendants pour moi ~ Hérédis 2015
Dénombrement d’ascendants pour moi ~ Hérédis 2015

Si on sort un graphique pour voir l’avancement général, le résultat est plutôt bon (à mon goût).

Statistiques dénombrement
Statistiques dénombrement

Sachant que :

  1. Génération 6 : Complète, il me manque une personne mais il s’agit d’un enfant naturel et dont on ne connaît pas le père (logique non ?!),
  2. Génération 7 : Complète, les lacunes de cette génération sont dues premièrement à l’inconnu de la génération précédente et un nouvel enfant naturel,
  3. Génération 8 : Complète, puisque deux nouveaux enfants naturels viennent se glisser dans mon arbre,
  4. Génération 9 (donc la 10 pour mes enfants) : là on rentre dans le vif du sujet avec pas moins de 29 couples manquants.

Cela n’a rien de très étonnant puisque j’ai arrêté depuis un moment de faire grandir mon arbre afin de lui donner plus de corps. J’ai repris génération par génération tous les événements pour chacun de mes aïeux (naissance, mariage & décès ainsi que les recensements et les fiches matricule), afin de renseigner toutes les informations que j’aurais pu oublier. Le problème ou l’avantage de reprendre toutes ces informations, c’est qu’à défaut de grandir, mon arbre s’étoffe.

Je n’avais pas réalisé à quel point les recensements pouvaient être une mine d’informations (j’ai d’ailleurs débloquer toutes une branche de ma femme comme ça – Une épine moins piquante). On y trouve les fratries mais on tombe aussi sur des surprises comme des enfants non-déclarés jusqu’au jour de leur mariage (Alphonsine LEVITOUX née en 1868 mais dont l’acte n’a été rajouté en marge qu’en 1898 pour son mariage). On trouve d’ailleurs le jugement rendu dans les naissances de 1892 expliquant que le père, sans doute absent, n’avait pas pu faire la déclaration (AD22 ~ Naissance Caulnes 1890 – 1900 Vue 95/389).

AD22 - Naissances Caulnes 1858-1868 (Vue 359/393)
AD22 – Naissances Caulnes 1858-1868 (Vue 359/393)

L’objectif G10, si alléchant soit-il, ne sera donc pas réalisable d’ici la fin de l’année. Je continue tranquillement à compléter mes fiches (je termine la 6ème génération actuellement) afin de combler tous les trous. J’arriverais fatalement à remplir cet objectif, mais, même si actuellement les générations semblent complètes, les fiches sont souvent lacunaires. J’aimerais donc commencer par ce premier point et débloquer certains nœuds encore présent. Et qui sait, peut être que je diminuerais la liste des enfants naturels !

Les statistiques de la branche de ma femme pour information

Dénombrement d'ascendants pour ma femme ~ Hérédis 2015
Dénombrement d’ascendants pour ma femme ~ Hérédis 2015
Statistiques dénombrement
Statistiques dénombrement

Et vous allez-vous d’une manière ou d’une autre participer à ce challenge au long court ?

Publié dans Divers

Sant Jordi

Je n’ai aucune racine directe en Catalogne, quelle soit française ou espagnole, mais ma femme oui ! Bien que ce que je vais vous raconter ne traite pas de généalogie, je voulais vous faire connaître cette fête. Après tout, il s’agit d’histoire et de contes vernaculaires, n’est-ce pas une part de la généalogie ?

 

J’ai donc eu l’occasion de découvrir cette fête que je trouve très sympathique depuis quelques années maintenant : La Saint Georges ou en catalan la Sant Jordi. C’est une sorte Saint-Valentin en Catalogne où les hommes doivent offrir une rose à leur chère et tendre. En retour, leur dulcinée doit lui offrir un livre. En plus de célébrer le Saint Patron des Catalan, le 23 Avril est aussi la Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur.

 

La tradition de la rose semble remonter au XVème siècle, époque à laquelle il est possible de trouver des documents parlant de la foire des roses[1]. Tout viendrait de l’histoire de Saint-Georges et du dragon. Il existe plusieurs versions de cette histoire. Mais celle que je préfère est la version où les habitants d’un village terrorisés par un dragon sacrifiaient chaque jour un agneau et une jeune fille à ce dernier. Puis un jour, le sort voulu que ce soit l’unique fille du roi qui soit désignée pour être offerte au dragon. Georges de passage de ce village sauva la jeune fille en terrassant le dragon et de la blessure jaillit des roses. Le chevalier Georges devint patron de l’Angleterre et de la Catalogne.

 

Bréviaire de Martin d’Aragon Espagne, Catalogne, 1398
Concernant le livre, la tradition est beaucoup plus récente puisqu’elle remonte au début du XXème siècle quand un éditeur barcelonais en 1926 souhaita célébrer le livre le jour de l’anniversaire de la mort de Cervantes le 23 Avril 1616 (qui se trouve être aussi la date à laquelle Shakespeare disparu).

 

Et voilà comment chaque 23 Avril, 7 millions de roses sont échangées en catalogne…

 

Publié dans Divers, Généalogie

Jacques ROQUE 1882 ~ 1914

Jacques Joseph ROQUE (1882 ~ 1914)

Jacques est né le 4 Janvier 1882 à Céret (Pyrénées Orientales), il sera cultivateur et aura deux enfants dont Alice, née en février 1914 et qui ne connaîtra jamais son père, puisque ce dernier est décédé le 5 Novembre 1914 à Saint-Éloi – Hollebeke (Flandre Occidendale, Belgique) pendant la bataille des Flandres (cf. Y comme Ypres).

19860711/414 (Archives Nationales)
19860711/414 (Archives Nationales)
Livre d’or des MPLF de Reynes (Pyrénées-Orientales)

Il s’agit là du seul aïeul de l’arbre de ma femme et de moi-même qui soit décédé pendant la Première Guerre Mondiale.

Publié dans Divers, Généalogie

Rangement d’été !

Ce n’est pas le ménage de printemps mais le rangement de l’été ! Dans l’article C comme Capharnaüm du Challenge AZ 2014, j’aborde le sujet d’organisation, celui où tout le monde à un avis et une méthode mais à la fin aucune n’est légion.

Je ne savais pas comment ranger mes photos contrairement aux actes pour lesquels j’avais d’ores et déjà trouvé une solution qui n’a rien d’universelle mais qui me satisfait et qui surtout me permet de m’y retrouver rapidement.

Finalement, je pense avoir trouvé la une solution. Elle n’est certainement pas parfaite mais elle a l’avantage de me plaire et de remplir mes critères.

  • Identification simple des personnes
  • Ne pas être dépendante des SOSAs
  • Ne pas avoir des noms à rallonge pour lister les personnes présentes

J’ai donc décidé de faire un dossier par personne sur les photos. Ainsi les photos de groupes sont dupliquées et j’indique dans le nom de chacune l’emplacement de la personne sur la photo et je préfixe par une année ou une fourchette histoire d’essayer de dater les photos au mieux.

Archives personnelles
Collection Personnelle

Cette photo est donc présente dans 3 dossiers différents :

  1. Mon arrière-grand père Joseph LEBOUCHER (1945-1947 – À gauche.jpg)
  2. Mon arrière-grand mère Madeleine TOXÉ  (1945-1947 – À droite.jpg)
  3. Ma grand-mère paternelle Louisette LEBOUCHER (1945-1947 – Au centre.jpg)

Ma grand-mère étant née en 1935, je pense qu’elle doit avoir 10 ou 12 ans. La photo devrait être de la seconde moitié des années 40.

Je ne sais pas si cette méthode est déjà utilisée par certains d’entre vous ou si elle plaira mais en tout cas c’est celle que je suis en train de mettre en place pour le rangement de mes photos de famille.

Cette méthode vous semble-t-elle tenir la route ?