K comme Kerleroux

le

Découvrons aujourd’hui le futur. ITC me permet aujourd’hui d’aller voir comment sera ma petite famille, ma lignée dans quelques centaines d’années. Enfin pas ma famille, la descendance de la descendance… Pourquoi pas plus proche ?

Ce serait dommage de perdre les différentes surprises que peut nous offrir la vie ! 🙂

Direction Aussonne en 2242, nous sommes au mois de décembre. Aussonne, ma commune de 7000 habitants, est devenu un quartier de Toulouse. Finie la seconde couronne quand nous sommes arrivés en 2010 puis la première avec l’arrivée du Parc des Expositions en 2019. Maintenant Aussonne a le même statut que les Carmes ou les Minimes. C’est un quartier. C’est très bizarre.

Le centre a bien changé. Finies les boulangeries, la boucherie… 2 grands centres commerciaux se font concurrence. Le petit bourg a disparu, même l’église a disparu. Elle était pourtant inscrite aux monuments historiques… Dommage ! Mais les temps changent et les mœurs aussi. Bref !

Je déambule donc dans les artères aussonnaisses. Je me retrouve là où était notre maison en 2017. Cela a bien changé. Là où se trouvait une petite résidence tranquille avec une trentaine de maisons, s’érige maintenant droit comme un I un bel immeuble aux aspects, comment dire, modernes. À vue de nez pas moins de 30 étages. Vertigineux ! Le PLU a bien changé… Le charme aussi.

Néanmoins on trouve encore quelques quartiers résidentiels. Rien de pompeux. Tout dans la sobriété. Je regarde l’architecture et les vieilles maisons correspondent au style moderne à mon époque.

Que vois-je ? Cette maison a une plaque sur la façade : Ker Leroux. Je sonne à la porte. Au bout de quelques instants une personne m’accueille, un peu suspicieuse. En même temps mon look n’est pas très orthodoxe pour l’époque ! Je dénote quelque peu.

– Bonjour Monsieur. Je me présente Yann LEROUX j’arrive de 2017. Je suis en pleine aventure généalogique…

– Bonjour Yann ! Et bien les voyageurs de ce genre sont rares. Cela faisait longtemps que je n’en avais pas vu.

– Vous êtes moins surpris que l’aïeul de ma femme qu’elle a recontré à la fin du XIXème siècle.

– Le voyage temporel n’est pas une chose commune mais nous connaissons bien la technologie maintenant. Que puis-je pour vous ?

– Et bien j’ai été attiré par la plaque sur votre façade. Cela me rappelle mes origines bretonnes.

– En effet, je suis également d’origine bretonne. Même si avec le réchauffement climatique la Bretagne a presque disparu sous les eaux. Mais au moins le Mont St Michel est redevenu Breton ! Je ne vais pas faire le fanatique, mais bon, les normands…[1][2] Bref, ma famille est arrivée sur la commune d’Aussonne en 2010. Nous avons retrouvé des vieux documents en attestant. Mon grand-père a trouvé sur les archives de ce que vous appeliez l’internet une personne qui effectuait des recherches généalogiques et nous avons pu remonter notre arbre sur presque 6 siècles.

– Oh ! Je crois que vous parlez de moi et que nous sommes donc de la même famille.

– Pour une surprise ! Je présente Errol Leroux. Entre donc. Je pense avoir quelque chose à te montrer qui devrait te surprendre et t’intéresser.

En entrant dans la maison, je suis surpris par l’aspect de l’intérieur. Quelque chose ne colle pas.

– C’est plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur ! On dirait …

– Le TARDIS ! Oui, ce qui n’était que fiction à votre époque est devenu réalité !

Nous nous dirigeons dans l’une des nombreuses pièces. Il n’y a pas de fenêtre et j’ai l’impression de rentrer dans une vieille bibliothèque. L’odeur des vieux livres, des vieux papiers. Comme lorsque l’on ouvre une boîte aux archives. Errol se dirige vers le mur du fond et semble activer une manette.

C’est à ce moment que la pièce s’est illuminée un peu à la manière d’une voûte dans un planétarium. Sauf qu’au lieu de voir l’expansion de notre galaxie, je pouvais naviguer dans un arbre généalogique holographique. En effleurant du bout du doigt les différentes lumières on accède aux informations relatives à la personne. J’aperçois d’ailleurs ma fiche.

– Non  Yann, tu ne voudrais pas tout gâcher. Connaître la date de sa mort ou bien celle de ces proches, c’est une sacrée croix à porter.

– Tu as raison. As-tu pu compléter mes recherches ?

– Non pas vraiment ! Je suis parti des dernières informations que j’ai pu trouver dans des archives numériques. J’ai ensuite complété ta lignée pour arriver jusqu’à moi. Mais avant toi, rien. Avec les guerres numériques beaucoup d’informations ont été perdues. D’ailleurs tu dois être en ce moment en pleine crise des ransomware. Ce n’est pas fini …

– On verra ce que l’avenir nous réserve. Merci pour toutes ces informations et à bientôt peut être ! En tout cas le clin d’œil à tes vieilles origines est très agréable. Tout ne se perd pas avec le temps. Au revoir Errol.

– Bye Grand-père !

  • [1] Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie. Le Couesnon dans sa raison le rendra aux bretons !
  • [2] Private Joke ! Yann si tu me lis ! Un petit lien pour toi histoire d’alimenter les discussions de notre prochain repas : ici
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s