H comme Happy National Day

Je m’installe aujourd’hui dans le fauteuil et je demande aux ingénieurs d’ITC de m’envoyer le 14 Juillet 1918 auprès de Grégoire. La machine ronronne un peu plus fort que d’habitude. En même temps cela est normal, elle doit déterminer l’emplacement où m’envoyer car je ne sais pas où se trouvait Grégoire à cette époque. Il a quitté l’hôpital le 25 Juin mais je ne sais pas pour où. Son livret militaire n’indique rien et sa fiche matricule a disparu. La seule information que je n’ai pas encore décryptée c’est le mode de sortie. Je ne sais pas si cela m’apportera des pistes mais pour le moment c’est encore un mystère.

2017-06-18_18h00_44
Extrait Formulaire 46C Grégoire BOUBENNEC SAMHA

Je me retrouve près de Grégoire dans un grand parc. Il y a de nombreux militaires partout et a priori un Colonel s’apprête à faire une revue des personnels. Grégoire est encore convalescent. Cela se voit, les mouvements du buste sont lents et lui demande un effort très important.

main_poste_grande_guerre
© Collection Laurent Albaret | « L’heure du vaguemestre », carte postale de 1914.

– BOUBENNEC ! BOUBENNEC, une lettre pour BOUBENNEC.

– Oui c’est moi Caporal !

– Tenez une carte de vos camarades. Ils pensent bien à vous !

– Merci Caporal.

Le jeune Caporal repart pour continuer la distribution des courriers reçus.

– DURAND, une lettre, DURAND

Je m’approche de Grégoire. Il est heureux. Un large sourire efface la fatigue et la souffrance de son visage. Qu’y a-t-il donc sur cette carte ? Je me place derrière Grégoire et je scrute la carte par dessus son épaule. Oh ! Il s’agit d’une carte de ces camarades du 115ème. La seconde section lui envoie un petit mot avec le menu prévu pour ce 14 Juilllet.

1918-07-14_Lettre_BOUBENNEC_Grégoire_Verso
Collection Personnelle

Je comprends mieux pourquoi le sourire est si grand et qu’il est d’un coup apaisé. La douleur doit toujours être là mais ces quelques lignes doivent lui mettre énormément de baume au cœur. Je l’abandonne à ce moment. Il rejoint ces compagnons pour le rassemblement avant la revue des troupes par le Colonel.

Et puis qui sait, je saurais peut être un jour où je suis allé !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s