D comme Déraillement

Mercredi 22 Janvier 1896… Gare de Saint-Jean-Pla-de-Corts, Pyrénées Orientales.

– Bon dia, monsieur, je cherche Monsieur Etienne Carrère. Pourriez-vous m’indiquer où le trouver ?

– Bon dia, nina, il doit être à quelques centaines de mètres par là ! Il examine la voie. Nous devons faire l’état des lieux des voies depuis l’accident de la gare Montparnasse. Vous imaginez si cela venait à se produire ici. Il y a certes moins de monde et de chalands mais quand même.

– Je vous remercie, pensez-vous que je puisse suivre la ligne pour le trouver ?

– Bien sûr, les trains s’arrêtent au Boulou ce matin pendant l’inspection. La Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne ne prend pas la chose à la légère. Elle ne voudrait pas avoir mauvaise presse. Déjà que les gens se crispent dès qu’ils entendent le sifflement d’un train, alors si en plus il y avait de nouveau un accident …. deù nos gard !

En longeant la voie de chemin de fer, notre aventurière passe par la rue Saint-Sébastien, lieu de résidence d’Etienne et de Marie-Jeanne. Elle ne sait pas dans quelle maison. Etienne pourra sans aucun doute le lui indiquer.

Au bout de quelques minutes de marche, elle entrevoit un regroupement près d’un petit pont qui enjambe le Vivès, un petit cours d’eau entre Saint-Jean Pla de Corts et le Boulou.

 Bon dia ! Je cherche Etienne Carrère.

– Bon dia, c’est moi. Que puis-je pour vous ?

– Je me présente, je m’appelle Nathalie, et je suis votre arrière-arrière-arrière petite fille, votre besnéta !

L’homme, alors âgé de bientôt 48 ans surpris, décontenancé par cette annonce.

– Mais que dis-tu !  Ets tonta ?

– Je vous assure, je suis née en 1984, dans presque 100 ans pour vous. Je suis ici pour vous rencontrer. J’aimerais tant vous connaître. J’ai eu beaucoup de mal à savoir d’où vous veniez. Car votre fille Marie Olympie est née dans l’Aude à Raissac et sa soeur, Marie Madgeleine est née à Fondamente (Aveyron). Jusqu’à ce que je découvre dans les recensement de 1906 que vous veniez des Basses-Pyrénées, je n’avais aucune piste. Finalement, j’ai pu vous suivre depuis Mont où vous êtes né, jusqu’ici ! En passant par l’Aude, l’Aveyron puis la Lozère où est né votre petit dernier Jean Baptiste.

– Comment peux-tu savoir tout cela ? Je ne te connais pas…

– Je me suis intéressée à ta vie et je continue de chercher. Il y a encore tant de choses que j’ignore. Par exemple, je ne connais que peu de chose sur ta famille et sur celle de Marie Olympie. J’ignore également où vous êtes décédés. Vous ne m’avez pas laissé beaucoup d’indices. Mais je ne renonce pas.

– J’espère que je ne vais pas mourir aujourd’hui en tout cas ! J’ai encore beaucoup de travail. D’ailleurs il faudrait que je m’y remette si je ne veux pas me retrouver avec les wagons qui me frôlent. La circulation est censée redémarrer vers 11h30 et j’ai encore 500 mètres de voies à contrôler.

– Ne t’inquiètes pas, Avi, tu vas marier ta fille bientôt ici à Saint-Jean-Pla-de-Corts et tu seras aussi au mariage de ton fils dans plus de 20 ans à Perpignan où tu profiteras de ta retraite. Tu as encore de belles années devant toi.

, prends soin de toi ! J’espère que nous pourrons nous revoir. Je te présenterais à ma femme et à mes enfants ! Nous aurons peut être plus de temps pour discuter la prochaine fois.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Comme quoi on a tous envie de dialoguer avec nos ancêtres !
    J’essaie dans mon blog débutant…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s