#Généathème – La Première Guerre Mondiale

le

Je n’ai pour le moment que peu de personnes ayant vécu la Première Guerre Mondiale depuis le front. Jacques Roque (Mort pour la France) ou encore Grégoire Boubennec (blessé & décoré) qui sont les deux principales personnes de mon arbre mais dont j’ai déjà parlé dans des articles du #ChallengeAZ. En cherchant de qui ou de quoi je pourrais parler pour le thème de Novembre, une idée a germé : « Et si j’étais né 100 ans plutôt ? J’aurais sans doute participé à la Grande Guerre ».

J’ai donc cherché un poilu Mort pour la France (l’occasion de d’indexer une personne de plus) qui serait né le 17 Janvier 1884 en Ille-et-Vilaine.

 Et si j’étais né en 1884 à Montauban (35), aurais-je été … ?


… comme Édouard FERRÉ, ce jeune montalbanais parti à la guerre mais qui n’en est jamais revenu.

Mort pour la France - Mémoire des Hommes
Mort pour la France – Mémoire des Hommes

Pierre Ferré & Marie Massart avait déjà 4 enfants quand Edouard vit le jour le 17 Janvier 1884 au Village de la Rue Gaudiche. Il aura par la suite 8 nouveaux frères & sœurs.

Archives d'Ille-et-Vilaine (3 P 5412 Section A2 des Ferrières. Parcelles 379-811) 1835
Archives d’Ille-et-Vilaine (3 P 5412 Section A2 des Ferrières. Parcelles 379-811) 1835

Édouard, contrairement à ses frères ne s’orienta pas vers une vie de cultivateur mais travailla en tant que domestique tel que l’indique sa fiche matricule.

Famille Ferré (Hérédis)
Famille Ferré (Hérédis)

Le 2 Août 1914 comme dans tous les villages de France, les cloches sonnèrent pour signaler la Mobilisation Générale. Edouard et ses frères se sont donc rendu comme tous les autres hommes du village sur la place de la mairie. Ange parti dès le 3 Août, suivirent le lendemain Edouard et Jean-Baptiste et finalement Pierre parti lui le 12 Août. Sur les 4 frères deux ne reviendront pas dont Edouard.

Place de la Mairie ( 6 FI MONTAUBAN-DE-BRETAGNE_21)
Place de la Mairie (6 FI MONTAUBAN-DE-BRETAGNE_21)

Ange est blessé le 15 Août 1918, il sera soigné à Louviers (Eure) puis à Saint-Lô (Manche). Jean-Baptiste lui, fera des allers-retours entre l’hôpital et le front. Il souffrira d’une entérite, de douleurs aux jambes et d’une intoxication au gaz selon sa fiche.

Pierre, l’ainé des frères, décèdera peu de temps avant la fin de la Guerre le 26 Avril 1918. Il sera décoré de la Croix de Guerre Étoile de Bronze, on peut aussi lire :

Soldat dévoué et brave au front depuis le début
monte sans cesse les belles qualités d’énergie
de discipline et de dévouement s’est parti-
culièrement distingué par sa belle attitude
pendant la période du 1er au 15 8bre 1917. blessé
devant Hangard le 25 avril 1918 par éclats
d’obus dans le dos.

Quant à Edouard, il est affecté au 270e régiment d’infanterie. Ils partent le 9 Août 1914 par voie ferrée pour rejoindre Vouziers (Ardennes). Les premiers combats ont lieu vers le 20 Août mais les pertes sont légères. Les combats ne feront que s’enchaîner par la suite. Le régiment se déplace de Vouziers à Gercy, puis Agny en Janvier 1915.

En Mars 1915, le régiment a reculé légèrement mais se trouve à proximité d’Arras.

Jusqu’au débout du mois d’Août, le régiment stationne dans les environs d’Arras avant de partir pour Vavincourt (Meuse) puis ils remontent vers le nord en passant par Clermont-en-Argonne (Meuse) avant d’être positionnés près de Vienne-le-Château. La journée du 8 Septembre sera la dernière journée d’Edouard, des combats ont eu lieu dans les tranchés de La Harazée. Cette journée comptera 16 morts et 20 disparus pour ce régiment.

Une tranchée à La Grurie (La Harazée) - Source Gallica
Une tranchée à La Grurie (La Harazée) – Source Gallica

Pierre, le père, n’aura pas à vivre la perte de ses fils puisqu’il est décédé avant le début de la Guerre. Par contre sa femme, elle aura porté le deuil deux fois. Les autres vécurent relativement vieux et eurent sans aucun doute une bien belle descendance. D’ailleurs aujourd’hui, dans ce lieu-dit il y a toujours une ferme, un élevage de vache laitière appartenant à un certain Philippe FERRE…

Toutes les données que j’ai relevé pour cet article sont disponible sur Généanet (soldatferre). Sur demande je peux fournir le GEDCOM si jamais cela peut intéresser quelqu’un. Je n’ai recherché que les frères & sœurs d’Edouard.
Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Bel article ! Tout y est : une idée originale, une part d’émotion et une documentation bien dominée. Excellent travail !

    J'aime

    1. Yann L. dit :

      Merci beaucoup 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s