#Challenge AZ – I comme Implexe

Dans le lot de termes qui sont venus enrichir mon vocabulaire grâce à la généalogie, il y a la notion d’implexe. On peut comparer l’implexe à un doublon, lorsque une personne apparaît plusieurs fois dans l’arbre avec un Sosa différent.  J’ai dû « attendre » la 11e génération pour trouver un tel cas dans ma généalogie.

Arbre éventail (Heredis 2014)
Arbre éventail (Heredis 2014)

En avançant dans mes recherches je trouve les actes de Guyonne et de Thomasse Asselin. En les lisant, je découvre que ce sont les mêmes parents, en tout cas les mêmes noms. Oh !? Aurais-je deux branches issues des mêmes personnes ? En recoupant les naissances, les mariages et avec une recherche sur Généanet, cela semble se confirmer ! Mais pourquoi n’ai-je pas de référence dans l’acte de mariage de Perinne Roulin et de Jean Gaudin ? En même temps, l’acte ne semble pas complet. Il manque la fin de l’acte et les signatures. Sur la page suivante, un acte de naissance…

Ils sont pourtant parents au troisième dégré. Selon le droit canonique de l’Église, ils auraient dû faire l’objet d’une dispense pour pouvoir se marier.

Archives Ille-et-Vilaine (10 NUM 35307 Vue 9/11)
Archives Ille-et-Vilaine (10 NUM 35307 Vue 9/11)

Je trouverais peut être en allant aux Archives de Rennes l’acte complet pour trouver la dispense. Qui sait ? Ou bien cette information ne se trouve peut être pas dans les documents civils mais uniquement dans les documents concernant  le mariage religieux ?

Et vous avez-vous rencontrer beaucoup de cas d’implexe dans vos arbres ?

Archives d'Ille-et-Vilaine (10 NUM 35307 78 Vue 5/18)
Archives d’Ille-et-Vilaine (10 NUM 35307 78 Vue 5/18)
Archives Ille-et-Vilaine (10 NUM 35307 75 Vue 61/79)
Archives Ille-et-Vilaine (10 NUM 35307 75 Vue 61/79)
Mise à jour de l’article le 11/06/2014

Cécile-A. m’a conseillé de prendre contact avec l’évêché dont dépend la ville de Saint-Pern. C’est une piste car je ne savais trop vers qui me tourner pour obtenir un acte religieux aussi ancien. L’église de Saint-Pern directement, la paroisse, le diocèse ou autre ?

Hier soir tout plein d’en train, je recherche la paroisse dont dépend Saint-Pern, il s’agit de la paroisse de Saint-Joseph de La Tour et je trouve une adresse mail. Qui ne tente rien n’a rien ! J’envoie donc mon mail à 21h30 hier soir et quelle surprise d’avoir une réponse moins d’une heure plus tard avec le document demandé.

Une dispense a bien été faite pour le mariage de Jean GAUDIN et Perrinne ROULIN le 3 Août 1820 par Simon Garnier, vicaire général à Rennes de 1820 à 1824.

Archives Paroisse St-Joseph de la Tour
Archives Paroisse St-Joseph de la Tour

Un grand merci P. Joseph Vu Thai hoa, curé à la-dite paroisse, pour sa réactivité et à Cécile-A. pour son excellent conseil.

Sources :
Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. feuillesdardoise dit :

    Oui, j’ai beaucoup d’implexes dans mon arbre et beaucoup de mes ancêtres ont deux voire même quatre numéros sosas ! Il faudra d’ailleurs que je fasse un article là-dessus un de ces jours !

    J'aime

    1. Yann L. dit :

      Pour le moment il semble que ça soit le seul cas chez moi pour les 10 premières générations. On verra plus tard pour les générations antérieures et j’atteindrais peut être les 4 numéros SOSA 🙂

      J'aime

  2. Cécile-A. dit :

    De quand date l’acte de mariage dont vous parlez ?

    Les mariages entre cousins qui ont moins de 4 degrés de parenté nécessitent bien une dispense, ce qui est souvent noté dans l’acte de mariage au XVIIIe siècle. Vous pouvez aussi chercher aux archives du siège épiscopal local, car c’est l’évêque qui donne la dispense. Des recherches récentes en histoire de la famille montrent que les mariages entre consanguins sont en fait relativement rares aux XVIIe et XVIIIe siècles, donc c’est une chance d’en trouver ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Yann L. dit :

      Bonjour Cécile et merci pour les informations.

      Le mariage date de 1823. Je vais me renseigner auprès du siège épiscopal. Merci

      J'aime

      1. Cécile-A. dit :

        Avec plaisir ! jetez un oeil si vous pouvez dans l’acte de mariage religieux, en principe c’est mentionné et c’est plus facile d’y accéder 🙂

        J'aime

  3. Elodie Dezat dit :

    11 générations ! Mon arbre en est bourré dès la septième génération je crois. Super pour la réponse du curé.

    J'aime

    1. Yann L. dit :

      Et oui 11 !
      Je ne m’attendais pas à une réponse aussi rapide et surtout je n’étais même sûr de demander aux bonnes personnes 🙂 !
      Un vrai gosse quand j’ai vu la réponse positive !

      J'aime

  4. Bonsoir Yann,
    j’avais fait également un article sur les implexes l’an dernier, car j’avais de nombreux cas de mariages consanguins dans mon ascendance. Je n’ai par contre jamais eu de dispense concernant mes ancêtres entre les mains. Il va peut-être falloir que je frappe aux portes des presbytères aussi 🙂
    Bonne soirée

    J'aime

    1. Yann L. dit :

      Bonjour Benoît,

      J’espère que vous aurez autant de chance que moi avec la paroisse en ayant une réponse positive et rapide.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s