#Challenge AZ – A comme Archives

Cela va bientôt faire deux ans que je me suis lancé dans l’aventure généalogique. D’abord un peu comme un collectionneur d’aïeux. Je parcourais les archives en lignes sans vraiment faire attention aux détails.

Je me cantonnais à lister les noms, dates et lieux. Je ne tenais pas compte des signatures, des témoins et des informations complémentaires que l’on peut trouver sur un acte. Mais voilà, on commence comme ça et finalement on y prend goût, on souhaite approfondir.

Du coup, j’ai commencé à m’appuyer sur les recensements et ensuite les registres des matricules. Mes recherches se faisant principalement sur la région bretonne et me trouvant sur Rennes pour des vacances, j’en ai profité pour me rendre aux Archives Départementales d’Ille-et-Vilaine.

J’avoue que c’est assez impressionnant. Je me suis senti tout petit dans cet antre des actes. Un grand et bel espace silencieux où est stocké l’histoire de la Bretagne et d’une partie de ma famille.

Salle de lecture AD35
Salle de lecture AD35 (GénéInfos)

 Je dois avouer que manipuler ces énormes registres. L’odeur que dégage des documents… C’est émouvant tous ces noms, l’écriture, toutes ces informations. Et enfin trouver le nom de la personne que je cherchais. Découvrir les traits de ce dernier, son niveau d’instruction et sa carrière.

Je compte y retourner quand j’aurais du temps et j’aimerais aussi faire les archives de Haute-Loire où je dois trouver le seul Contrat de Mariage que j’ai pu trouver pour le moment dans mon ascendance.

Et vous, quelques sont vos premiers souvenirs aux archives ?

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Une fois poussée la lourde porte, et passé le petit flottement d’appréhension de la « première fois », j’ai demandé des recensements de population, justement, consultés pour mon mémoire d’histoire sociale. Une révélation…

    J'aime

  2. celsouef dit :

    C’est ce qui me manque l’odeur quand on recherche sur Internet!

    J'aime

  3. feuillesdardoise dit :

    Mon rêve ! Allez aux archives… j’ai quasiment tout fait par internet !

    J'aime

  4. Chantal dit :

    J’ai commencé la généalogie quand les Archives ne mettaient pas encore en ligne leurs registres. L’odeur des registres, le toucher, les émotions de voir les signatures de ses ancêtres, …, on ne peut pas faire mieux comme entrée en matière !… Et si Internet offre de multiples avantages pour ses recherches, aller aux Archives est encore pour moi une étape incontournable (j’en parle très bientôt dans mon challenge) !

    J'aime

  5. Dumesnil dit :

    Ah!!!!! oui les archives (des mairies, départementales pour moi) comme cela est prenant quand on y met les pieds pour la première fois. Mais en sortant on en redemande et heureusement qu’internet n’était pas là à mes début j’ai pu alors vraiment rentrer dans la vie de mes ancêtres, en respirant et effleurant les les registres qui ont reçu les actes de N.D.M de tous ceux qui on fait que je suis là aujourd’hui. oui rentrer dans ces lieux est pour moi un bel hommage que nous faisons à nos « Aïeux ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s